Dissimuler l'impact visuel

La plupart des promoteurs présentent des photomontages de leurs projets, afin de donner une idée au public de ce que seront les éoliennes dans la réalité.  

Malheureusement, ces vues ne reflètent que rarement la manière dont les éoliennes se présenteront réellement  au regard humain.

3 techniques  sont utilisées pour induire l'observateur en erreur.

Non respect des dimensions

1) Le non-respect des dimensions réelles des éoliennes par rapport aux autres composantes du paysage (habitations, arbres, relief).
 
À noter en préambule que sur certains projets des promoteurs publiés sur Internet, le flou est maintenu sur la hauteur réelle des éoliennes industrielles.

En rapetissant l'éolienne, elle s'intègre mieux au paysage et  le gigantisme de ces engins passe presque inaperçu. L'exercice de redimensionnement est plus difficile à réaliser  lorsque  le site des futures éoliennes comporte  des constructions, par exemple les chalets d'alpage que l'on trouve dans le Jura.

Cependant en ne respectant pas les proportions réelles,  il est possible d'atténuer de manière significative l'impact visuel. Ainsi  sur un photomontage une éolienne de 200 m de haut  ne sera jamais 20 fois plus grande qu'un édifice de  10 m de haut se trouvant à proximité immédiate.

N'oublions pas qu'un photomontage est composé à partir d'une image vierge de toute éolienne. Lors d'un plan rapproché,  il est préférable d'effectuer un cadrage vertical, afin de prévoir une portion de ciel supplémentaire pour y caser l'éolienne.  Lorsque  cette règle est respectée, la démesure de ces engins saute immédiatement aux yeux.
 
Le Jura  est recouvert de nombreux épicéas, même sur certaines crêtes.  À de rares exceptions, ces  arbres atteignent rarement plus de 35 m à 45 m. Paradoxalement,  la plupart des photomontages laissent supposer que ces sapins mesurent plus de 100 m.

En effet, il est très rare de trouver sur les photomontages une éolienne 5 fois plus grande que le sapin qui se trouve à côté d'elle.  Les proportions ne sont pas respectées également au niveau de la circonférence du mât par rapport au tronc de l'arbre. Un  épicéa dépasse rarement plus de 1,5 m de diamètre (circonférence : 4,71 m) alors qu'une grande éolienne dépasse facilement 5 mètres de diamètre (circonférence : 15,70 m).
 
Voici les dimensions d'une éolienne d'une puissance nominale de 3 050 kW, du type projeté sur les sites de Bel Coster, Sur Grati et le Mollendruz:
 
Diamètre du rotor de l'éolienne Enercon E-101 : 101 m
Hauteur du moyeu: 149 m
Hauteur totale : 198 m
 
A titre de comparaison, voici la hauteur de quelques  édifices emblématiques du canton de Vaud :
Le château d'eau de Goumoëns-la-Ville : 40 m
La tour de Bel-Air à Lausanne : 78 m
Cathédrale de Lausanne : 99,75 m

Floutage et luminosité

2) Le floutage des éoliennes afin qu'elles se fondent dans le paysage.

D'habitude par temps clair,  on effectue une prise de vue  avec le soleil qui illumine la zone photographiée.   Une structure lisse aussi imposante qu'une éolienne aura donc tendance à être encore plus lumineuse qu'elle ne l'est dans d'autres conditions.

Au lever du soleil dans les Franches Montagnes, toutes les éoliennes installées sont clairement visibles, bien plus qu'elles ne le sont au crépuscule. D'ailleurs même celles en dehors du canton du Jura marquent de leurs empreintes toute la région (centrales éoliennes du Mont Crosin, du Mont Soleil dans le jura bernois et du Loumon en France). Ajoutons également que pour des raisons de sécurité aérienne,  les éoliennes  ne doivent pas passer inaperçues.  

Cette réalité est désagréable pour des promoteurs désirant vendre leurs projets à des habitants pas obligatoirement  enchantés d'avoir de tels engins près de chez eux. C'est là qu'intervient le floutage,  opération incontournable pour faire passer la pilule.  

N'importe quel logiciel permet de jouer sur la luminosité  et sur les courbes de couleur d'un objet intégré dans une composition photographique. 

Le résultat dépasse parfois toutes les espérances. Imaginez une photo panoramique prise depuis un point culminant, en l'occurrence un sommet emblématique comme la Dent de Vaulion, qui montre  des éoliennes à peine visibles, alors qu'elles se situent à moins de 4 kilomètres en contrebas. 

Ce tour de passe-passe est impressionnant, si l'on sait qu'une éolienne de 200 mètres de haut est clairement visible par temps clair à plus de 20 km dans une situation similaire.

Prises de vue hors contexte

3) Des prises de vue hors contexte, de préférence à proximité des éoliennes,  mais où celles-ci sont totalement dissimulées en raison de leur position.
 
Il est facile de prendre une photo derrière une habitation ou une rangée d'arbres est de faire totalement disparaître une éolienne, alors que sa présence est particulièrement visible si on prend la peine de se déplacer de quelques mètres. 

Ce procédé est  utilisé lorsque  les prises de vues sont susceptibles d'effrayer les riverains les plus proches.

A titre d'exemple, les photomontages du site des promoteurs du parc éolien de Sur Grati, consultable à l'adresse Internet : www.grati.ch, présentent différents points de vue depuis la buvette du chalet des Auges, très visitée durant la belle saison.

Depuis le parking des Auges, aucune éolienne ne sera visible d'après les promoteurs.

Pourtant en se déplaçant légèrement sur la gauche dans le pâturage en face du chalet, on entrevoit la pointe de l'antenne de Swisscom, à la hauteur du sommet des arbres surplombant la buvette d'alpage.

La logique voudrait donc que les 2 tiers de l'éolienne, la plus proche de l'antenne, soient visibles. Sachant que les éoliennes projetées seront environ 3 fois plus grandes que l'antenne qui mesure 70 m de haut, le mât de l'éolienne (pales comprises) devrait dépasser au moins de 100 m le sommet de la forêt.

Dans ces conditions, on ne voit pas très bien qui pourrait ne pas se rendre compte de la présence des éoliennes situées juste au-dessus de la buvette des Auges.

De même pour les photomontages depuis Le Plane, petit hameau en dessus du village de Vaulion.

Le pâté de maisons se trouve devant la forêt. Les éoliennes seront ainsi cachées par les arbres d'après les promoteurs.

Certes, mais si l'on prend la peine de marcher une trentaine de mètres depuis la sortie du hameau, sur le chemin pentu qui conduit au-dessus des habitations, les éoliennes seront bien visibles dans toute leur splendeur.

Publié dans Eoliennes

Built with HTML5 and CSS3 - Copyright © 2015 Grati Info